News

Elvis Black Stars : Force Doberman (19/08/2015)

Elvis Black Stars : Force Doberman Après un premier album qui les avait fait connaitre un peu partout en Belgique, les rockeurs d’Elvis Black Stars reviennent avec un EP.

«Ça fait du bien d’être dehors!», un cri du cœur lancé par Damien, le batteur. En cette journée ensoleillée et en terrasse, les Elvis Black Stars profitent de l’été. Il faut dire que le temps des festivals est revenu et qu’ils ne se sont pas privés de bouter le feu sur chaque scène sur lesquelles ils étaient annoncés: lors des nuits Botanique à Bruxelles, mais aussi lors des Ardentes ou au Baudet’stival. «Ce n’est que l’échauffement », prévient déjà Arnaud, «nouveau» guitariste du groupe. Pas de doute, deux ans et demi après leur premier album, le groupe andennais réveille la bête. Et quelle bête: un doberman qui s’affiche fièrement sur la pochette du nouvel EP des Oursons. Augustin, le chanteur, explique: «Le doberman, c’est un peu notre groupe dans le sens où ce chien est très noble tout en pouvant être très rageur. Un peu comme notre musique. On joue sur le double sens. »
En savoir plus

Nuits Bota 2015. (21/05/2015)

Nuits Bota 2015. Souvenir d'une journée bien remplie... PureFm / Interview / Live acoustique / TéléBruxelles / Interview / Concert / ...

Sect of Happiness live chez PureFm. (17/05/2015)

Sect of Happiness live chez PureFm. Durant les nuits botanique, Elvis Black Stars a rendu visite à PureFm et offert à ses auditeurs une version acoustique de Sect of Happiness, extrait de son récent Ep #1.

Frontstage. (12/05/2015)

Frontstage. Frontstage (LeSoir) était hier soir à l'orangerie de Bruxelles pour assister au concert de Elvis Black Stars : Prochain album encore… Celui d’Elvis Black Stars est aussi annoncé, précédé de deux singles (« Better than you », « Sect of happiness ») et d’un ep sobrement intitulé #1 (il y en aura un second). Avec le quintette (sur scène en tout cas), on reste au premier abord dans les eaux de Black Rebel Motorcycle Club et consorts. La voix qui traîne un peu sur les finales fait par contre plus anglaise, tendance – de fait – les frangins Gallagher. Le groupe d’Andenne sait manifestement comment trousser un refrain rock’n’roll qui colle dans les oreilles, n’hésite pas quant aux grosses guitares et ne manque pas non plus d’énergie. Peut-être un peu de spontanéité ou de surprise. Pour l’instant en tout cas.

Pas tombés dans ce phénomène pop-rock catchy. (05/05/2015)

Pas tombés dans ce phénomène pop-rock catchy. Elvis Black Stars est de retour et sort les grosses guitares. Le groupe d'Andenne, qui sera notamment à l'affiche des Ardentes et des Nuits du Bota revient avec "Sect of Happiness". C'est justement sur les marches du Bota que nous avons papoté avec Augustin et Arnaud.

Pourquoi ne sortir qu'un EP pour le moment?
Augustin: "Au lieu de sortir un album, on a décidé de faire deux EP. C'est une autre stratégie."
Arnaud: "C'est un peu à l'ancienne. Dans les années 70, les groupes faisaient ça. On a voulu reprendre ce concept de deux fois cinq morceaux."

Comment s'est passé l'enregistrement?
Augustin: "Nous sommes partis composer pendant deux semaines en Provence, et au retour on avait environ 25 morceaux. C'est un peu frustrant, mais c'est gai aussi car on sait qu'il y aura une suite."
Arnaud: "Dans le studio à Andenne, on est un peu comme à la maison. On a parfois des difficultés à rester focus. Il y a toujours des tentations... on va boire une bière. Et, au lieu de bosser pendant dix heures, au final on n'en fait que six. Tandis qu'en Provence, il n'y avait rien d'autre à faire. C'était un coin un peu perdu. La ville la plus proche, c'était Avignon, à 40 kilomètres. Les morceaux qui ont été composés là-bas, on peut les reconnaître directement."

Comment qualifieriez-vous l'évolution par rapport au premier album?
Augustin: "Il y a quand même un peu de maturité. On a trouvé qu'on cherchait. Un groupe qui commence et qui cartonne, comme Temples, c'est très rare. On les a d'ailleurs beaucoup écoutés durant l'enregistrement. On a mis une touche un peu plus fraîche. Sur le premier, c'était très américain. Ici, c'est plus pop. Evoluer, c'est risqué mais c'est pour ça qu'on fait de la musique."
Arnaud: "On a aussi beaucoup écouté Royal Blood."

Vous les avez vus en concert?
Augustin: "Non, mais on m'a dit qu'ils se la pétaient à mort. Le truc, c'est que c'est surproduit. A deux, la formule affiche vite ses limites."
Arnaud: "Black Keys l'a compris, maintenant ils sont treize!"

Comment parvient-on à se démarquer dans une scène belge aussi fournie?
Augustin: "C'est chaud. On est quand même plus proches des groupes flamands, qui ont une influence anglo-saxonne. J'adore Balthazar par exemple, voire la scène hollandaise. Le rock en Wallonie, je trouve que ce n'est quand même pas top."
Arnaud: "Notre force, c'est de ne pas être tombé dans ce phénomène pop-rock catchy qu'il y a eu pendant des années. Finalement, tous les groupes se ressemblent. On a été tenté, on l'avoue. On a fait quelques trucs et puis on s'est dit: "mais putain, c'est pas nous, ne vendons pas notre âme au diable. Sortons les grosses guitares. Si ça passe, tant mieux. Si ça ne passe pas, c'est pas grave..."

Un single qui cartonne, c'est important pour vous?
Augustin: "Les singles, ça peut tromper les gens. Je me souviens d'un concert à Silly. Les gens étaient étonnés, car ils s'attendaient à un truc à la Roscoe."
Arnaud: "Ils espéraient voir des violons, ils étaient surpris. Cela sert au niveau des médias, ça oui. Mais, c'est effectivement trompeur. Prends Hozier. Le single, je le trouve à vomir. Alors que l'album est excellent et super rock. On voit bien qu'il a fait un single pour rendre folle les minettes..."

Votre premier concert, ce sera aux Nuits du Bota. A quoi doit-on s'attendre?
Augustin: "On ne jouera que des nouveaux morceaux."
Arnaud: "Il n'y en aura qu'un du premier album, mais il sera réarrangé."

Vous êtes des habitués du Bota...
Augustin: "Je crois que ce sera notre septième fois. On a fait toutes les salles... Nous sommes confiants, car on a fait une résidence à l'Orangerie."
Arnaud: "Le plus gros stress, c'est de savoir s'il y aura du monde. Les morceaux récents sont plus casse-gueule. On n'a pas trop le droit de faire les jojos ou de jouer bourrés."

La vraie tournée, ce sera par contre pour la rentrée, voire 2016.
Augustin: "On ne voulait pas faire trop de dates. On ne voulait pas jouer à Eghezée sur un camion. T'as des groupes, tu les vois dans tous les festivals et puis tu satures."

Par le passé, vous avez fait quelques premières parties étonnantes. Notamment celle des Scorpions...
Augustin: "C'était dur. Ce n'était pas du tout notre public. Du coup, tu essaies de ne pas en faire de trop car les gens te regardent un peu étrangement. Finalement, on a quand même eu certaines retombées et c'était une bonne expérience de jouer à Forest National."

Vous avez également ouvert pour les BB Brunes.
Augustin: "Les enfants étaient là pour eux, et les parents étaient contents d'entendre des grosses guitares."

En juillet, ce sera votre deuxième passage aux Ardentes.
Arnaud: "On y a déjà joué il y a deux ans. On n'en avait pas vraiment profité, car on avait un deuxième concert après. En plus, vu l'affiche, on était un peu comme un bouton au milieu de la tronche. Les gens n'en avaient rien à foutre de venir voir Elvis Black Stars à 16 heures. Cette année, l'affiche est terrible. C'est gratifiant pour nous de voir qu'on peut participer à un tel événement."
En savoir plus

Tout Jeronimo disponible sur Bandcamp ! (01/05/2015)

Tout Jeronimo disponible sur Bandcamp ! Vous en rêviez ? Anorak Supersport l'a fait ! Vous pouvez dès maintenant vous faire plaisir en achetant la discographie complète de JERONIMO en digital dont des raretés habilement compilées sous le nom de "RARE" mais également quelques albums en vrai dont 12H33 en édition limitée !
En savoir plus

Gagnez vos places ! (27/04/2015)

Gagnez vos places ! Les nuits bota arrivent. Le Soir vous offre des places pour le concert de Elvis Black Stars. Cliquez sur le lien !
En savoir plus

Un peu à l'avance ! (13/04/2015)

Un peu à l'avance ! Vous pouvez acheter dès maintenant le nouvel EP des Elvis Black Stars !
Aller à la section Elvis Black Stars/Boutique

Watch ! (08/04/2015)

Pré-commande #1 EP ! (01/04/2015)

Pré-commande #1 EP ! Vous pouvez pré-commander le nouvel Ep du groupe sur bandcamp et vous recevrez immédiatement le single Better Than You.


En savoir plus

Better Than You (27/03/2015)

A écouter sans modération !

Retour (un peu + précis) ! (16/03/2015)

Retour (un peu + précis) ! ELVIS BLACK STARS s'était fait discret ces derniers temps.

Le temps de composer de nouvelles chansons…
De longues semaines passées dans différents endroits afin de peaufiner quelques dizaines de titres…

Les enregistrements de 5 de ces chansons sont à présent terminés et un premier EP, intitulé sobrement #1, sortira dans les prochaines semaines.

Un premier single éclaireur “Better Than You” chez vous le 18 mars !
En savoir plus

Retour ! (27/02/2015)

Elvis Black Stars bientôt de retour avec quelques excellentes chansons. Dans les bacs en mai...

Opération à cœur ouvert. (21/12/2014)

Opération à cÅur ouvert. Bref mais incisif, cet album constitue une bonne surprise. Qu’on n’attendait plus. Mais fallait-il que son géniteur endure les pires tourments pour arriver à tel résultat ? Peut-être. Quoi qu’il en soit, ce « Heartbreak » est criant d’intégrité et de vérité. Mais ce ne sont pas ses seules qualités. Si ces compositions lorgnent toujours vers une Indie Pop matinée d’underground nineties (Catherine Wheel plutôt que Ride, vous voyez ?), Gabriel Dozin semble ici abandonner la casaque du looser sympathique pour endosser une armure qui, si elle dissimule mal les fêlures et cicatrices palpables à la surface de son âme, reflète suffisamment d’éclat que pour impressionner dès la première écoute. Cette puissance placée d’emblée sur « Closer », titre audacieusement long qui ouvre l’album est cependant habilement contrebalancée par le suivant, « V12 », une compo caractérisée par ses arpèges mélodieux qui baignent dans une aura Shoegaze parfumée de chœurs optimistes. L’opus est court et laisse sur sa faim, ce qui n’est pas nécessairement un inconvénient. L’introspectif « Long Distance » parcourt des miles et des miles sur des versants qu’on jurerait écossais, quand les battements renversés de « Heartbreak » suspendent le temps aux accords de guitares saturées. Enfin, passé l’introduction mastodonte, la testostérone grésille dans l’Asphalt », plantant le décor sans jamais se fondre dans l’ambiance. La production rend fidèlement justice aux chansons en évitant d’en remettre une couche, laissant aux chansons la place pour s’exprimer. Bref, « Heartbreak » soulève mon enthousiasme, ce que les précédents projets de notre homme (Championship Manager, Hypodrome ou Sealane bien avant) n’étaient pas encore parvenus à réaliser. Opération réussie.
En savoir plus

The Engines of Love dévoile son nouvel album (16/10/2014)

The Engines of Love dévoile son nouvel album The Engines of Love sont de retour. Trois ans après la parution de « Hermetic », leur tout premier album, les liégeois reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène avec « Heartbreak », un deuxième opus qui n’a rien à envier à son prédécesseur. Plus varié et plus léché, ce nouveau disque révèle tout le talent de cette formation racée qui fait la part belle aux guitares.

The Engines of Love fait partie de ces groupes à qui on ne la fait pas. Egalement connus sous le ancien nom de Championship Manager, les six membres du combo ont notamment fait leurs armes au sein de Saint-André, de 7even PM, d’Hippodrome et de Jeronimo. Autant dire qu’ils en ont passé, des heures sur scène et en répèt’. C’est pourtant avec la même énergie qu’à leurs débuts que ces piliers de la scène rock liégeoise ont produit « Heartbreak », leur deuxième album.

Un disque rédempteur

« La conception du disque correspond à une période assez agitée sur le plan personnel », révèle Gabriel Dozin, le chanteur et guitariste du groupe. « J’ai connu pas mal de déboires, notamment au niveau de ma santé. Du coup, ce nouvel album représente pour moi une sorte d’aboutissement, un projet positif auquel j’ai pu me consacrer pour aller mieux. C’est sans doute pour ça qu’il est moins noir que son prédécesseur. Ce n’était pas vraiment conscient, mais je remarque à présent que j’y ai mis davantage de mélodies pop et de morceaux plus apaisés. »

En concert mardi soir à l’Escalier

The Engines of Love - pochette de Heartbreak.jpgQue les fans de toujours se rassurent : The Engines of Love n’a pour autant pas perdu son style brut de décoffrage. Les fantômes de Pearl Jam, Queens of The Stone Age ou encore Monster Magnet sont encore bel et bien présents dans les compositions de ce groupe qui n’hésite pas à se produire en live avec 3 guitares à la fois. De concert, il en sera justement question dès la semaine prochaine, puisque le combo ce produira le 21 octobre à l’Escalier. Il y présentera son nouvel opus en compagnie de Hungry Hollows, d’autres liégeois qui n’ont pas l’habitude de faire dans la dentelle. Les murs de la rue Saint-Jean-en-Isle en tremblent déjà.

> The Engines of Love - « Heartbreak », disponible chez les disquaires et sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement.
> En concert le 21/10 à l’Escalier et le 23/01 à l’Atelier Rock de Huy.
En savoir plus

Drugstore Vikeboy ! (08/10/2014)

Drugstore Vikeboy ! The Tangerines et leur Drugstore Cowboy mis en avant sur le nouveau site Vike !
En savoir plus

Closer (01/10/2014)

L'album de The Engines Of Love sort aujourd'hui. Voici la vidéo de "Closer", le titre qui ouvre cet album.

Au Botanique. (15/09/2014)

Au Botanique. The Tangerines seront en concert le jeudi 16 octobre prochain (en compagnie de It It Anita) au Botanique.
En savoir plus

The Engines of Love rejoignent Anorak. (18/08/2014)

The Engines of Love rejoignent Anorak. Les liégeois de The Engines of Love rejoignent notre label. Heartbreak, leur deuxième album, sera dans les bacs le 1er octobre.

The Engines Of love : "Heartbreak" official teaser. (18/08/2014)

RifRaf 201, juin 2014 (05/06/2014)

RifRaf 201, juin 2014 Chronique de l'album des Tangerines dans le RifRaf de juin. Bonne lecture !
En savoir plus

The Tangerines : teaser vidéo (05/05/2014)

Somewhere au bureau. (01/04/2014)

Somewhere au bureau. L'album des Tangerines est arrivé au bureau ! Il sera disponible le 28 avril mais vous pouvez déjà l'écouter en cliquant sur le lien ci-dessous...
En savoir plus

Somewhere Behind The Noise (19/03/2014)

Somewhere Behind The Noise "Somewhere Behind The Noise" est le titre du premier album des Tangerines qui sera dans les bacs dans quelques semaines. Celui-ci contient 10 chansons rageuses et mordantes.
En savoir plus

The Tangerines : mixage de l'album. (11/02/2014)

The Tangerines sont en studio pour finaliser le mixage de leur premier album dont la sortie est prévue dans les tous prochains mois. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des prochaines péripéties du jeune groupe montois.

Jeronimo au Botanique. (21/11/2013)

Jeronimo au Botanique. C'est le 20 décembre prochain que Jeronimo vous attend sur la scène de la Rotonde avec Marc Dixon en première partie.
En savoir plus

Jeronimo à la Ruche. (06/11/2013)

Jeronimo à la Ruche. Jeronimo sera le 16 novembre prochain à la Ruche Théâtre de Charleroi. Dans le cadre du Rendez-vous Festival. Cliquez sur le lien ci-dessous pour toutes les infos !
En savoir plus

Elvis Black Stars : Summer 2013 (17/09/2013)

Jeronimo dans Moustique ! (17/07/2013)

Jeronimo dans Moustique ! Cliquez sur l'image...

Jeronimo : Pieds nus dans l'aube (acoustique) (01/07/2013)

Zinzin chez Bandcamp ! (13/06/2013)


Jeronimo sur le vif ! (07/06/2013)

Jeronimo sur le vif ! La Ford Mustang bleu pétrole 1965 déboule en effrayant la pierraille qui entoure l'église Saint-Martin. Il en sort un homme, long et glabre, qui pourrait bien être la version denim du curé local. Non, pas assez en chair pour rassurer les ouailles. D'autant que le visage couteau porte une mince cicatrice habillant l'oeil droit. D'un sourire, tout cela se métamorphose en profil d'homme encore jeune, charmant mais toujours doué d'ubiquité. L'auteur de fausses bluettes (Ma femme me trompe) est le même qui, aux récentes Nuits Botanique, crame l'électricité en chicotant longuement sa Gretsch bordeaux.

(la suite, et quelle suite, en cliquant ci-dessous)...
En savoir plus

Allon Beausoleil : Faces Change (Le Bruit des Graviers) (04/06/2013)

Jeronimo / Zinzin / T Sessions / Huy (29/05/2013)

Eighty : Roma, Love Songs & Short Stories (sortie digitale) (28/05/2013)



Lire toutes les news